Les CCE en action



image Case_a_lire.png (8.9kB)
Au cœur de l’acquisition des Compétences clés : le développement et la validation de la Compétence culturelle
Le dispositif des « Cases à Lire » à l’ile de La Réunion

Le Conseil Régional de La Réunion développe toute une politique en direction de la population en situation d’illettrisme (En 2011 à La Réunion, 116 000 personnes sont en situation d’illettrisme, soit 22,6 % des 16 à 65 ans ayant été́ scolarisés en France (sources INSEE)).

L’île souffre par ailleurs d’un taux de chômage important (en 2016 le taux de chômage est de 22,4% (sources INSEE)). En 2013, encore selon les mêmes sources un tiers des jeunes Réunionnais, soit 35 500 jeunes, quittent le système scolaire sans diplôme.

Les personnes en rupture avec le système éducatif traditionnel accédaient difficilement aux formations proposées celles-ci constituant parfois une marche trop grande à franchir. En 2011, la Région, sous l’impulsion de sa vice-présidente Valérie Bénard, lance les « Cases à Lire ».

> Lire la suite



image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)



image Badges_Num.jpg (10.9kB)
La certification par les Badges numériques… ou quand les “apprenants” deviennent les agents de la valorisation de leurs compétences

Le réseau APP poursuit le renversement de « paradigme » qu’il entreprend et opérationnalise dans le champ de la formation des adultes depuis plus de 30 ans. Après l’autoformation accompagnée, le réseau poursuit son projet central d’installer l’apprenant comme l’agent premier de l’ensemble du processus de formation en accentuant encore l’encadrement pédagogique dans ses fonctions d’accompagnement et de facilitation. Dans le cadre du projet Eure.K, l’apprenant devient celui qui exprime, identifie et valide ses propres acquis, par la méthodologie dîte des Kaïros et au sein du collectif des apprenants dont il fait partie (cf. Dossier Eure.K : 10 RA. Descriptif).

Un nouveau pas du processus est franchi, celui de la valorisation par leur inscription dans une plateforme répondant au standard Open badges. Il « garantit que chaque badge soit propriété de l’apprenant, infalsifiable et interopérable, c’est-à-dire partageable sur d’autres plateformes » (cf. communiqué de l’APapp, Octobre 2018). Chaque personne peut ainsi faire reconnaître ses apprentissages et ses propres acquisitions de compétences, qu’il peut partager en ligne avec des pairs, mais aussi faire valoir à des institutions de formation comme à d’éventuels employeurs.

Deux expérimentations sont en cours, en attendant une généralisation sur l’ensemble du réseau.

Pour l’Association pour la Promotion du label APP (APapp), ces développements s’inscrivent dans le projet de l’association « Reconnaître », qu’elle a participé à créer en Février 2018. Son objet : la « construction d’une société ouverte et apprenante fondée sur la reconnaissance des talents, des compétences et des aspirations des personnes, des communautés et des territoires »


image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)


image Politecnico.jpg (0.1MB)
Comment les compétences transverses participent à l’industrie 4.0 : la recherche-action de Politecnico Calzaturiero dans un secteur industriel de pointe.
Mariachiara Pacquola

Le District Industriel Riviera del Brenta (DI « Riviera del Brenta ») se caractérise par la production de chaussures fines et de luxe pour le compte des griffes les plus importantes au niveau international. Le DI s’insère dans le territoire compris entre Padoue et Venise, ayant presque tout une présence importante d'entreprises de la chaussure de type soit artisanale soit industrielle et commerciale. Il comportait ainsi, en 2017, 570 entreprises, 10.500 salariés et réalisait un chiffre d’affaire de 1,65 millions d’euros (dont 91% à l’exportation).
La mise en œuvre de l'intervention a requis la création d’un Comité de Pilotage constitué par deux équipes :

  1. une équipe du Politecnico calzaturiero et de l’Associazione Calzaturifici Riviera del Brenta (Acrib) en tant que Maître d'œuvre, responsable/pilote de la mise-en-œuvre
  2. une équipe de l’entreprise Maretto srl, Maître d'ouvrage.

> La version complète de l'article

> Les Témoignages :




Vidéo 1 : Les participants






Vidéo 2 : L’entreprise et le Politecnico






Video 3 : Les formateurs-chercheurs (bientôt disponible)










image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)


image DiRenzo.jpg (51.1kB)
Apprentissage permanent et dimension culturelle : quel lien ?
Interview du Professeur Paolo Di Rienzo
Département des Sciences de l'Éducation de l'Université Roma Tre
Mars 2018

Lors du séminaire à Rome, vous avez abordé le thème de l'apprentissage permanent et de la dimension culturelle. Pouvez-vous approfondir cet aspect ? Quel lien entre ces deux concepts ? Et quels seraient les éléments critiques de la dimension culturelle, qui, comme cela a été souligné, est souvent négligée ou oubliée ?

La dimension culturelle est une dimension de l'apprentissage permanent. Dans les discussions courantes et dans les débats scientifiques on peut en effet identifier deux niveaux d'interprétation, ou deux dimensions, à partir des quels l'apprentissage continu est conçu et développé : la dimension politico-institutionnelle et la dimension culturelle. En réalité, ce sont deux dimensions qui, bien que distinctes, sont étroitement liées. En particulier, la dimension culturelle, dont je parlerai plus tard, pourrait, et devrait, influer sur la manière dont l’apprentissage continu est conçu dans la pratique.

> Version intégrale de l'article en français
> Version intégrale de l'article en italien



image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)


image batimentdroit1489426185.jpg (0.4MB)
CCE et mobilités européennes en éducation et formation : quels processus de valorisation et de validation ?

Depuis les premiers pas du programme Erasmus, en 1987, les mobilités européennes ont très largement contribué au développement du sentiment d’appartenance à l’Union Européenne (UE) parmi ses résidents. Puis, à partir de 1999, elles sont devenues l’un des moyens d’une stratégie politique initiée par le processus de Bologne, qui vise la convergence des systèmes de certification en Europe. Amorcée dans l’enseignement supérieur via le dispositif LMD et ses ECTS , cette politique s’est poursuivie avec l’ECVET dont la recommandation de 2009 ouvre un espace pour la mise en œuvre, à titre expérimental, de « mobilités certifiantes » dans le secteur de la formation professionnelle. Autrement dit, depuis 2009, les parcours de mobilité accompagnés dans les organismes de formation peuvent, en plus de constituer des périodes de professionnalisation et de favoriser l’acquisition de compétences par l’immersion dans des milieux culturels et professionnels inédits, être l’occasion de valider tout ou partie d’une certification.
> La version intégrale de l'article

image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)


image Moinho_Juventude.jpg (4.6kB)
Méthodologie de travail en tandem et profil professionnel du Technicien de l'expérience

Rita Domingos et Maria Emília Alves
Association culturelle « Moinho da Juventude », Portugal

Ce témoignage est centré sur l'expérience de travail de l'Association culturelle « Moinho da Juventude », notamment, sur la méthodologie du travail en tandem et le profil professionnel du Technicien de l'expérience. Cette Association se situe dans le quartier Cova da Moura, dans la municipalité de l´Amadora. Ce quartier compte environ 6 000 habitants, en provenance essentiellement, de pays comme le Cap-Vert, la Guinée, l'Angola et le Mozambique. La multiculturalité et le sentiment d'entraide entre les habitants sont des caractéristiques très fortes que l'on retrouve au sein de cette communauté. Ce qui est essentiel face à des situations de pauvreté et d'exclusion sociale particulièrement difficiles.
> Lire la suite


image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)


image Alberto_Melo.jpg (4.7kB)
La reconnaissance et la validation des acquis de l´expérience proviennent d’une politique d’ensemble conçue et mise en œuvre suite à la révolution des œillets (25 avril, 1974), en particulier pour la Formation des Adultes.

Un homme y a joué un rôle clé : Alberto Melo
. > Lire la suite

image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)


image Photo_temoignage_Myrna_Jacquin.jpg (0.2MB)
Comment valider la compétence "Apprendre à apprendre" ?


Témoignage et article de Myrna JACQUIN, formatrice experte de l’APapp (Association pour la promotion du label APP - Atelier de Pédagogie Personnalisée), basée à l’APP de Mulhouse.
Elle intervient dans les domaines de la communication écrite et orale en français et en anglais, du raisonnement logique et de l’Apprendre à apprendre.

Quelques outils que Myrna utilise lors de ses ateliers :
  • Activolog ; l’entretien d’explicitation de Pierre Vermersch ;
  • la mise en place de jeux de rôles, d’expérimentations théâtrales, de débats ;
  • des jeux d’apprentissages, notamment les jeux de Thiagi et l’approche de Bruno Hourst. Lire la suite...


image Bouton_Connexion.jpg (2.3kB)


image RVCC3.jpg (13.0kB)
Reconnaissance, validation et certification des acquis expérientiels au Portugal : de l'innovation à la scolarisation
Carmen Cavaco
Instituto de Educação, Universidade de Lisboa

Le processus de reconnaissance, validation et certification des acquis expérientiels est apparu et a été intégré dans la politique publique d'éducation des adultes visant à l'augmentation de la qualification de la population portugaise. En 2001, lors d'une phase expérimentale, ce processus a été lancé dans six Centres de Reconnaissance, Validation et de Certification des Compétences, créés à cet effet. Lire la suite...






image liens
Lien vers: PageLien
Liens utiles


image glossaire
Lien vers: PageGlossaire
Glossaire


image publications
Lien vers: PagePublication
Publications


image agenda
Lien vers: PageActualite
Actualités


contac
Lien vers: PageContact
Contact

legal.png
Lien vers: PageInfo
Info légale

Connexion à ArleKin - 
Lien vers: PageConnexion